retour

Le terme RSM (Responsabilité Sociétale de la Marque) fait référence à l’application des principes de la RSE à l’échelle d’une marque, en vue de (re)créer une préférence chez les consommateurs de celle-ci, et ce à travers un ou plusieurs éléments d’engagement qui devien(nen)t partie(s) intégrante(s) de sa proposition de valeur.

Cette approche marketing de plus en plus courante répond à une tendance en très forte évolution : la « Demande augmentée » des consommateurs, c’est-à-dire une attente que la promesse des marques sache dépasser le seul contrat de base (rapport qualité-prix), pour intégrer des dimensions aussi variées que le respect de l’environnement, des salariés ou des producteurs mais aussi l’éthique, la transparence, l’origine France, la traçabilité, la nutrition, l’aide au bon usage du produit, la sécurité, la recyclabilité des produits et des emballages…

La grande variété des profils des lauréats – et des candidats – du 2ème Grand Prix de la Responsabilité Sociétale de la Marque, organisé par la LinkUp factory et Produrable, témoigne d’une réelle prise de conscience des dirigeants et marketeurs concernant la nécessité d’adjoindre aux marques une responsabilité sociétale qui engage l’ensemble de la stratégie de l’entreprise et qui puisse être révélée de manière attractive et cohérente à ses consommateurs. Comme le souligne Sandrine Raffin, Présidente-fondatrice de la LinkUp Factory, dans son livre « La Promesse Augmentée » (2017, ed. Kawa), « c’est de l’utilité profonde des produits, et derrière eux, de leur impact sur les Hommes et la planète que dépendent de plus en plus aujourd’hui le choix et la fidélité des consommateurs-citoyens. »