retour

A l’occasion du renouvellement de l’accord de rémunération entre le groupe Bel France et ses producteurs de lait, rassemblés dans l’association des producteurs Bel Ouest (APBO), la LinkUp Factory a été chargée de développer une prise de parole envers le grand-public dans l’ensemble de la presse quotidienne régionale. Une annonce presse est parue début décembre 2018 dans une trentaine de quotidiens.

Cet accord, déjà effectif en 2018, définit un prix fixe à l’année pour le lait, prix qui permet aux éleveurs de vivre de leur production, et d’être à l’abri des variations des cours du marché. Les éleveurs sont payés à un prix fixe, à savoir 371 euros les 1.000 litres de lait (350 euros + 21 euros de prime qualité). C’est un prix nettement supérieur au prix moyen du lait standard en France, qui s’élevait à 333 euros les 1.000 litres en 2017, selon FranceAgriMer.

En échange, les éleveurs se sont engagés sur de bonnes pratiques : des vaches nourries sans OGM, et allant librement aux pâturages, au minimum 150 jours par an.

Ce prix a été co-construit entre Bel et l’association des producteurs.

Accompagnant Bel et ses marques fromagères depuis plus de 3 ans, La LinkUp Factory a aidé Bel à rédiger sa charte mondiale d’engagement sur l’amont laitier, qui concerne tous ces bassins de production laitière. Elle accompagne Bel, Babybel ®, La Vache qui rit ®, Kiri ®, Leerdammer ®, Boursin ® et Apéricube ®, dans leurs avancées pour une filière laitière durable.Campagne Bel