retour

 

Mardi 9 avril 2019 – Lors du salon Produrable était organisé « La Factory des Idées » par la Linkup Factory, une après-midi d’échanges et de débats sur la thématique « Développement durable : les entreprises et les marques sont-elles des nouveaux acteurs du changement ? ». Des représentants d’entreprises et ONG ont pris la parole lors de ces conférences pour nous partager leurs expériences et réflexions afin d’accélérer la transition écologique et sociétale tout en faisant de ces innovations des leviers de performance pour le monde économique.

Françoise Hernaez-Fourrier, Directrice planning Stratégique d’IPSOS, a présenté une étude inédite, soulevant la question des préoccupations sociales des français, marquant le décrochage entre classes sociales. Si les français ont conscience des enjeux environnementaux, ils ont tendance à remettre ce poids sur les entreprises, d’autant plus qu’une multiplication de scandales ont dégradé la relation des français avec les marques et créé de la défiance.

Face à ce constat, nous avons pu découvrir les engagements d’entreprises telles que Bel, Nestlé, L’Oréal, Bolton Food, grâce aux interventions de Sylvie Borias – Directrice RSE et communication de Bel, Sylvie Willemin – Directrice Nutrition chez Nestlé -, Luciano Pirovano – Directeur du DD chez Bolton Food, et Hervé Navellou – DG de L’Oréal France.

Se considérant elles -mêmes comme des acteurs essentiels du changement, ces entreprises refondent leur stratégie de RSE et plus largement leurs business modèles pour répondre aux attentes des consommateurs et prendre à bras le corps le sujet d’un développement durable et économique. Il s’agit de nous offrir, à nous, consommateurs, un engagement à travers leur offre produit et leur démarche sociétale.

Pour soutenir ces entreprises, Fanny Picard a créé Alter Equity, un fonds de private equity qui s’intéresse aux engagements sociaux et environnementaux des entreprises au profit d’investissements plus durables.

Cette transition, pour être efficiente, ne peut pas se construire indépendamment des autres parties-prenantes : c’est en partenariat avec des ONGs telles que le WWF ou Earthworm que les entreprises posent des bases solides pour des démarches pérennes. Co-construire ensemble, c’est l’assurance de transformer une contrainte en opportunité de performance solide.  Bastien Sachet – CEO de Earthworm, et Marie-Christine Korniloff – Directrice déléguée au monde économique du WWF France, ont ainsi partagé avec nous les attentes des ONGs vis-à-vis des entreprises.

Une après-midi d’échange riches, qui nous permettent de conclure sur une note positive : oui, les entreprises sont des acteurs du changement, oui cette responsabilité peut être pour elles une opportunité de se développer économiquement.